post-it en folie un jeu contre la courbe de l'oubli

Un jeu qui fonctionne bien : post-it en folie du matin !

Partager l'idée
  • 53
    Partages

Notre rôle en tant que formateur, c’est de s’assurer que ce que l’on enseigne aux apprenants est retenu.
Une des méthodes, c’est de raviver les souvenirs de la veille. Quoi de plus sympa que de les raviver avec un jeu : les post-it en folie du matin.


Problématique – Raviver les apprentissages

Après une journée entière à jouer, à apprendre, à découvrir, à écouter, les apprenants sont toujours fatigués.

Et le cerveau va commencer à faire son travail de sélection pour élaguer, et ne garder que ce qui l’a intéressé.
Processus difficilement contrôlable : notre cerveau aime oublier, et il le fait très bien.

C’est une vraie problématique pour nous les formateurs, et pour les apprenants, car nous souhaitons réellement qu’ils se souviennent, à plus d’une journée (dans le meilleur des cas).

Nous devons donc trouver un exercice qui va permettre aux apprenants de se rappeler le lendemain.
Oui, mais comment ?

La courbe de l’oubli

Hermann Ebbinghaus a formulé une équation décrivant de manière exponentielle la courbe de l’oubli.

{\displaystyle R=e^{-{\frac {t}{F}}}}

Et il y formule aussi une technique pour raviver les souvenirs, pour éviter la dilution normale et automatique des acquis : rappeler tous les jours, plutôt que plusieurs fois par jour.

Cela va renforcer l’apprentissage, et éviter que ce qui est appris une journée disparaisse après une journée.

 

Vive les émotions

Cependant, les émotions, qu’elles soient positives ou bien négatives vont également nous permettre d’ancrer de manière durable ce que l’on va apprendre.

Exemple concret : tout le monde se rappelle ce qu’il faisait lors des attentats des deux tours, en septembre 2001, n’est-ce pas ?

Favorisons un climat positif, ou fait de surprise, pour faciliter l’apprentissage.

émotion positive
Photo by Lidya Nada on Unsplash

Deux facteurs à prendre en compte

Nous devons donc trouver un outil qui va permettre aux apprenants :

  • de se rappeler ce qu’ils ont vu la veille
  • de passer un bon moment

L’outil : les post-it en folie

Quand ?

Après le premier jour, chaque matin, au démarrage de la formation.

Préparation

Vous prenez un paquet de post-it collants.

Sur chaque post-it, vous écrivez une idée, idée qui se répartit en 5 catégories :
(pour chaque catégorie, créez-en 5 à 6, pas plus)

Les idées farfelues, qui n’ont rien à voir avec la formation

Il s’agit ici d’inventer des phrases tarées, ou farfelues, qui ont aucun rapport avec la formation.

Par exemple : Un mouton vole sans laine, ou bien un alien aime la salade.

Les affirmations vraies, sans lien avec la formation.

Prenons des phrases qui définisse des affirmations, des assertions : l’eau est liquide, le pain est fait de blé, …

Ici, nous souhaitons créer une liste de phrases qui ne sont pas contredisables.

Les affirmations vraies, en lien avec la formation

Vous reprenez le même principe que la seconde catégorie, mais en lien avec la formation.

Avec ces deux catégories, il y aura donc que des affirmations.

Les fausses informations liées à la formation

Votre but ici est de créer des phrases qui sont presque vraies, avec un piège, une erreur cachée.

Prenons un exemple : en agilité, dire par exemple : les scrum masters dirigent l’équipe (au lieu de soutiennent, facilitent l’équipe).

Les vraies informations liées à la formation

Enfin, ici, vous allez chercher les informations, les phrases qui ont été vues la veille, ou l’avant-veille (tout dépend bien sûr de la durée de la formation).

Cependant, l’idée ici n’est surtout pas de donner des phrases, des idées, des informations qui sont des redites parfaites de ce qui a été vue les journées auparavant :

  • cherchez plutôt à paraphraser
  • si vous utilisez des métaphores, utilisez ces métaphores
  • tourner autour du pot, en gardant l’idée derrière
  • surprenez avec des informations non dites, ou pas assez travaillées la veille

Note :  pour cette catégorie, vous pouvez dépasser le nombre de 5 posts-it.

 

post it etre bien organise
Photo by Tim Gouw on Unsplash

Mise en place

Etape 1

Comme à votre habitude, vous arrivez 20-30 minutes avant le démarrage de la formation.

Vous avez soit :

  • un tableau blanc (assez grand pour contenir 30 post-it)
  • un paper-border assez large

Etape 2

Puis, vous préparez les post-its. Important : surtout, tous les post-it ont la même couleur.
Utilisez bien les 5 catégories.

Etape 3

Éparpillez tous les post-it sur le tableau blanc, ou le paper board, de manière aléatoire, sans regroupement.
Il ne faut surtout pas voir qu’il y a eu des regroupements, des catégories.

Etape 4

Vous attendez les stagiaires, et vous leur annoncer un jeu dont voici les trois règles :

  1. Ils doivent travailler ensemble, tous ensemble, et ne laisser personne sur la touche
  2. A la fin des 15 minutes, ils doivent être tous et toutes d’accord du résultat
  3. Au bout du temps imparti, une personne devra expliquer les résultats.

 

Et c’est tout !

Oui, oui, c’est tout. Ils ne doivent pas savoir ce qu’il se passe, l’attendu du résultat.
(Nous travaillons ici l’auto-organisation des équipes.)

 

Débrief

Après l’exercice, il est nécessaire de débriefer. Cela va permettre de valider certains points, en découvrir d’autres.
Laissez 15 à 20 minutes d’échanges avec votre public pour bien écouter, échanger sur les résultats.

Bénéfices

Ici, nous pouvons lister plusieurs bénéfices à ce jeu :

  • L’auto-organisation des équipes,
  • La possibilité de travailler après le jeu sur la collaboration entre personnes de l’équipe,
  • L’appel à la mémoire, à l’écoute et au savoir acquis des apprenants pour résoudre les énigmes du jeu
  • La capacité à résumer
  • Le plaisir de jouer, d’être actif, dès le matin

 


Et vous, vous faites comment pour raviver les savoirs acquis par les apprenants, et éviter la courbe de l’oubli ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.